« Pwofési a Man Jann » en spectacle au Centre Culturel Sonis

Dans la suite du projet Mix Art, le travail réalisé débouche aujourd’hui sur la production du spectacle « Pwofési a Man Jann« . C’est un spectacle pour le rêve et l’imaginaire. Un voyage entre différents mondes… Le spectacle utilise les différentes disciplines afin de créer plusieurs univers qui sont mis en parallèle, en opposition, en juxtaposition. La danse représente le mouvement, la musique donne la mélodie et le rythme. L’écran représente l’imaginaire et l’éclairage rythme le temps.

  • Du 01 au 05 juillet 2019 au Centre Culturel de Sonis, Jocelyn Ménard est en résidence pour la réalisation de son projet, accompagné de huit artistes musiciens, chanteuse, danseuse, metteur en scène et chorégraphe, éclairagiste et vidéaste…
  • Le Vendredi 05 juillet 2019 à 20h à Sonis (attention, erreur sur l’affiche !!), Les Abymes, La résidence débouche sur un spectacle de restitution, pluridisciplinaire, musical chanté et dansé sous la projection d’une vidéo artistique : « Pwofési a Man Jann »

« Pwofési a Man Jann », c’est donc l’histoire de Man Jann, grande guérisseuse du pays Guadeloupe, reconnue et respectée de tous mais également… crainte. Le spectacle s’ouvre sur la trilogie « Terre Mère » inspiré des rythmes du Gwoka. Le réveil – de l’humanité – s’articule sur une Biguine et un rythme inspiré du Pajenbel, suivie de l’éclosion, une ballade sur un rythme de Kaladja pour se terminer sur le titre Intempérie basé sur un Mendé. A cet instant à l’écran, défilent des images d’une présentatrice météo au Québec en période hivernale, la danse, mélange de street dance et de modern Jazz, tente de tenir en équilibre entre ces deux mondes. Man Jann, sur un texte de Max Rippon « Chak Jou Ki Pasé Sé On Jou Ki Ka Konté » entre en scène où elle retrouve ses amis qu’elle n’avait pas croisés depuis des temps immémoriaux. Aux Antilles, l’esprit des morts est bien présent dans les mœurs et coutumes. Lembé, basé sur le rythme du Lewoz, musique traditionnellement joué pendant les veillées mortuaires, est interprété au saxophone soprano. Voici ce qu’en dit Steve Nuissier, de l’association Gwadloup Groove :

« Pwofési a Man Jann » est le nom donné au spectacle pluridisciplinaire qui clôturera la résidence artistique de Jocelyn Ménard, musicien et créateur de ce projet audacieux. Cette restitution originale et unique mêle plusieurs arts. Non pas comme un vulgaire collage mais plutôt comme une fusion féérique éblouissante. Sa musique, son domaine de prédilection, se nourrit de la danse et du chant, créant un spectacle musical chanté et chorégraphié unique, augmenté du savoir-faire de grands talents : metteur en scène et chorégraphe, éclairagiste et vidéaste. Une vidéo accompagnera la scène, magnifiée par un jeu de lumière élégant. Ce conte créole résonnera dans nos cœurs et nos corps. Une expérience unique à ne pas manquer ! Yé krik Yé krak !

En concert au Centre Culturel Sonis le Vendredi 5 juillet 2019 à 20h00 – Avec Jocelyn Ménard, Jean-Michel Lesdel, Fabrice Fanfant, Yoann Danier, Véronique Hermann Sambin, Joël Jernidier, Jean-Claude Bardu, Janluk Stanislas, Natty Montella et Lilia Aruga

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.